Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez ce lien-ci dessous svp!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Suivez ce lien-ci dessous svp!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Veillez vous diriger au www.lapenderiedemarie.com


Vin rouge: pas si santé que ça!

Publié par okey.over-blog.com sur 19 Décembre 2010, 02:17am

Catégories : #Sciences & Recherches

4469605648_5f527534a8.jpgDepuis plusieurs années, les études se multiplient sur les effets du vin rouge sur la santé cardiovasculaire. Est-ce bon, est-ce néfaste, est-ce que le vin rouge est plus bénéfique que les autres types d'alcools? À peu près tout a été dit et il est difficile pour le consommateur de démêler tout ça. Une spécialiste du Centre de référence sur la nutrition humaine Extenso, affilié à l'Université de Montréal, a accepté de faire le point et de démêler le vrai du faux.

«C'est bon pour la santé de boire du vin rouge, mais il y a beaucoup de bémols», dit d'emblée la directrice de la nutrition et des affaires scientifiques chez Extenso, Nathalie Jobin.

D'abord, il est important de mentionner que la santé cardiovasculaire dépend de plusieurs facteurs. «C'est difficile d'évaluer l'effet de la consommation de vin rouge sur la santé du coeur puisque plusieurs autres facteurs ont un plus grand impact, comme l'alimentation et l'exercice physique. Puisque ces facteurs varient beaucoup d'une personne à l'autre et d'un peuple à l'autre, c'est très difficile d'arriver à des résultats précis et indiscutables sur les effets du vin rouge. Et on a souvent remarqué que les gens qui consomment beaucoup de vin rouge ont également une bonne alimentation riche en fruits et légumes, en poisson et en gras insaturés», explique Mme Jobin.

Le vin et les autres alcools

Au risque de démentir un mythe, précisons qu'il n'y a pas que le vin rouge qui semble être bon pour la santé. «La consommation modérée d'alcool aurait des effets bénéfiques sur le corps humain, notamment parce qu'elle diminue le stress, un facteur qui augmente les risques de souffrir d'une maladie du coeur. L'alcool dilate aussi les vaisseaux sanguins, ce qui permet une meilleure circulation du sang, et enfin, il augmente le bon cholestérol dans le sang», explique la nutritionniste.

Cependant, on doit faire très attention à la quantité consommée. «Une femme doit boire un maximum d'une consommation par jour alors qu'un homme peut aller jusqu'à deux. Les gens qui s'en tiennent à ces quantités et qui n'ont pas d'indication médicale contraire peuvent considérer que leur consommation d'alcool a des aspects bénéfiques sur leur santé», poursuit Mme Jobin.

Au-delà de ce seuil, les bienfaits s'estompent et les risques de problèmes de santé augmentent. Trop d'alcool peut faire monter en flèche le taux de gras dans le sang, contribuer à un gain de poids, élever la tension artérielle, provoquer de l'insuffisance cardiaque et d'autres maladies du coeur, créer des dépendances, et peut être à l'origine de maladies du foie et de certains cancers.

Les antioxydants

La raison pour laquelle le vin rouge est souvent davantage cité que les autres types d'alcools pour les effets bénéfiques qu'il a sur la santé, c'est qu'en plus de lui attribuer les avantages relatifs à tous les autres alcools, il contient des antioxydants, une substance qui prévient les maladies cardiovasculaires et le cancer. Mais encore là, tout n'est pas noir ou blanc. «Certaines études ont démontré qu'il y avait d'autres types d'antioxydants dans la bière. En fait, plus la bière est pigmentée, plus elle contient des antioxydants», soutient Mme Jobin.

Toutefois, le vin ou la bière ne doit pas être la seule source d'antioxydants pour une personne. On retrouve des antioxydants entre autres dans les fruits et les légumes, les poissons, les oeufs, les viandes, les fruits de mer, les pains complets et les thés.

«Il y a toutes sortes d'antioxydants qui ont des effets bénéfiques variés sur la santé et nous devons aller les chercher dans divers aliments. Par exemple, en consommant cinq fruits ou légumes différents par jour, une personne s'assure de consommer des antioxydants variés et en plus grande quantité que si elle se limitait, par exemple, à boire un verre de vin rouge par jour. Et dans ces aliments, il y a plein d'autres choses qui sont bonnes pour la santé, contrairement à l'alcool, qui n'est pas un aliment essentiel», ajoute Mme Jobin.

Privilégier des habitudes de vie saines

En somme, il semble qu'une consommation modérée d'alcool peut avoir des effets bénéfiques sur la santé du coeur des hommes et des femmes. Toutefois, l'alcool n'est pas conseillé en tant que thérapie préventive. «Les gens qui ne consomment pas d'alcool ne devraient pas commencer à le faire puisqu'en fin de compte, ce n'est pas une bonne habitude de vie à prendre», nuance Mme Jobin.

Premièrement, la consommation d'alcool peut être responsable d'un gain important de poids. Un verre de vin contient environ 100 calories. Si une personne garde le même taux d'activité physique et ne change pas ses habitudes alimentaires tout en commençant à boire un verre de vin par jour, elle aura gagné 10 livres à la fin de l'année. «Ce n'est pas tout le monde qui peut se permettre ça, surtout lorsqu'on sait qu'un surplus de poids augmente les risques de contracter une maladie du coeur», commente Mme Jobin.

De plus, les effets bénéfiques d'une consommation modérée d'alcool sur la santé cardiovasculaire ne sont pas une bonne raison pour commencer à boire puisque d'autres facteurs ont beaucoup plus d'influence. Consommer un ou deux verres d'alcool par jour peut être bénéfique, mais cette habitude ne supprime pas les effets nuisibles du tabac, d'une diète riche en matières grasses et en sodium, d'une faible consommation de fruits et légumes et d'un manque d'activité physique. «L'idéal pour se protéger des risques de maladies du coeur, c'est d'avoir de bonnes habitudes de vie. L'alcool peut avoir des effets bénéfiques, mais il y a bien d'autres moyens bien meilleurs pour la santé de retrouver ces effets, comme manger davantage de fruits et de légumes ainsi que faire plus d'exercice physique pour se détendre et garder la forme», conclut Mme Jobin

Commenter cet article

fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 01/11/2011 18:30


Blog (fermaton.over-blog.com)
L'INCONNAISSANCE À BACCHUS- No-15


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents