Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez ce lien-ci dessous svp!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Suivez ce lien-ci dessous svp!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Veillez vous diriger au www.lapenderiedemarie.com


L'égoïsme, l'homme l'est-il par la nature?

Publié par That's okey sur 9 Février 2011, 04:40am

Catégories : #Style de vie et vie pratique

animaux-ecran-de-veilleSe demander si l’homme est par nature égoïste ne  revient pas seulement à se demander si l’homme reconnaît ou non l’existence même de l’autre. Nous devons aussi nous demander si autrui n’est qu’un moyen utile aux fins que je me pose, si la nature humaine est de s’aimer soi par-dessus tout…
Nous allons ainsi nous demander dans quelle mesure, l’égoïsme peut-il définir la nature de l’homme.

DEFINITIONS :

Nature :

Il connaît deux grandes acceptions selon qu'il désigne la nature d'un être ou la nature en général.
Désignant la nature d'un être, le terme renvoie d'abord à l'idée d'une existence qui se détermine d'elle-même, sans l'intervention d'une cause étrangère, et  s'oppose à ce qui résulte de l'art ou de la technique.
De manière plus générale, le terme de nature renvoie à l'essence d'un genre dès lors qu'il désigne l'ensemble des propriétés qui le définissent.
Ce terme s'inscrit dans le cadre de dualismes sur lesquels il va s'agir de s'interroger par la suite : l'inné (pouvant être synonyme de nature) / l'acquis ; nature / culture, spontanéité / réflexivité.
Désignant la nature en général, le terme renvoie à l'idée d'un ensemble organisé et régi par des lois – les lois naturelles. La nature se distingue du hasard dès lors que la nécessité s'oppose à la contingence.
Egoïsme : Il ne faut surtout pas s’enfermer dans une définition restrictive de l’égoïsme. L’égoïsme n’est pas seulement le fait de ne penser qu’à soi et de ne considérer les autres que comme des moyens utiles aux fins que je me pose.
Doctrine qui nie l’existence d’autres êtres, ou la considère comme illusoire.
D’un point de vue psychologique, l’égoïsme est l’amour de soi, la tendance naturelle à se développer, à se défendre, à se maintenir.
Le sens usuel du mot fait de l’égoïsme un amour exclusif et excessif de soi. L’égoïste subordonne l’intérêt d’autrui au sien propre
D’un point de vue éthique, théorie qui fait de l’intérêt individuel le principe explicatif des idées morales et le principe directeur de la conduite.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents